A propos de l’auteur

Diplômé en langues étrangères et marketing,  je me suis reconverti en traducteur freelance depuis septembre 2012. En marge de mon intérêt pour les TIC, je suis intéressé par tous les domaines qui englobent la « culture » : musique, cinéma, jeux vidéo, littérature, arts plastiques, bandes dessinées, philosophie, mythologie, etc.

Après avoir pratiqué le tambour pendant huit ans et appris de manière plus ou moins autodidacte la batterie et les petites percussions, suite à mon expérience au sein de divers orchestres plus ou moins officiels, je suis aujourd’hui davantage concentré sur la découverte de nouveaux horizons sonores. J’espère un jour apprendre les rudiments de la guitare afin de pouvoir rechercher et façonner un son atypique, proche de Loren Connors, John Fahey, Michel Henritzi, etc. Du blues lo-fi expérimental, pour mettre une étiquette.

vignette collector

Publicités

5 réflexions sur “A propos de l’auteur

  1. Bien, en particulier pour Colette Magny et évidemment la scène japonaise. Attention, Volcanic Tongue soutient bien mal les artistes , pratique des méthodes dignes de multinationales. Pour toute référence japonaise (Univive en particulier) PSF est le contact incontournable, à soutenir d’autant plus que sa situation devient de plus en plus précaire. Bravo pour la ligne claire et ces mots passionnés. Cédric

    • Merci Cédric pour ton conseil – et le compliment. 🙂 A l’avenir j’éviterai Volcanic Tongue, je l’avais indiqué car c’est un site bien connu des anglophones, mais il est clair que PSF est un label à soutenir dès que l’occasion se présente, en plus d’être moins cher. C’est d’ailleurs ma ligne de conduite… Peut-être devrais-je en profiter pour écrire un billet explicatif afin que chacun sache comment passer commande chez eux ? Benjamin

  2. Tout d’abord bravo pour votre excellent blaugue d’une qualité eprouvé. On sent une certaine maturité poindre au détriment d’une fougue et d’une ironie qui habitait votre précedente mouture informatique. Une certaine fascination pour les diarhées nippones aussi, au détriment du rock. La trentaine bedonante approche t’elle? Jesus Lizard ou Keiji (achete mon LP limitée a 53 exemplaire sur un label luxembourgeois ou je joue Stravinsky avec mon orteil) Haino?

    Salutations distinguées

    😉

    • Merci pour ce commentaire, Pelo. 😛 De la musique nippone, il y en a moins depuis quelques temps, même si j’avoue que les Rallizes + Haino ont déjà suffisamment squatté mon espace blogulaire (pages les plus visitées…). Mes lunettes s’épaississent, mes oreilles faiblissent, et j’avoue que ma dernière poussée de croissance s’est jouée au-dessus du bassin. Triste constat ! Mais le rock m’habite.

      J’écoute moins de Haino depuis quelques temps, et je reviens un peu aux bases. Jesus Lizard certes. The Fall, Fugazi, Hüsker Dü, The Ex… La liste est longue. Playlist ? Morton Feldman, Fela Kuti, Elizabeth Cotten, MC Solaar, Jorge Ben, Raymond Scott, Sun Ra, Robert Johnson… et puis Trane, Monk, Davis, Coleman, Braxton… Bach… et des choses plus obscures mais le namedropping s’arrêtera là, cher ami 😉

  3. Un nouveau projet est en train de se monter entre le XTC de Black Sea, le Black Sabbath de Sabbath Bloody Sabbath, le NoMeansNo de Wrong et Botch!
    Envoyez moi un email enfin que nous entretenions une correspondance epistolaire soutenue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s