Hat Hut Records fêtera ses 40 ans en 2015

hat40y

En septembre 2012, ce blog avait relayé l’état critique de Hat Hut Records sur le plan financier. Deux ans plus tard, sans qu’on sache vraiment si la campagne de financement a porté ses fruits, Werner X. Uehlinger annonce de grands nouvelles pour 2015, à l’occasion du quarantième anniversaire de la création du label suisse spécialisé dans le jazz et genres associés. Malgré les obstacles rencontrés par ce type de petites structures indépendantes, notamment quand il s’agit d’éditer ce genre de disques, le fondateur de Hat Hut veut créer l’évènement en proposant l’an prochain une sélection de nouveautés et de rééditions d’albums indisponibles, avec des artistes incontournables tels que Steve Lacy, Joe McPhee ou Anthony Braxton. Mieux encore : une trentaine d’années après avoir arrêté la production de vinyles, une nouvelle gamme de LP devrait voir le jour pour le plus grand bonheur des collectionneurs audiophiles. Reste à savoir quels titres seraient concernés, car les quatre prochains disques à paraître ne semblent adopter que le format numérique. Pour les plus curieux, voici donc en exclusivité les prochaines sorties d’octobre 2014.

NOUVEAUTÉS

HatnowART190 La composition de Mantra représente un tournant décisif chez Stockhausen. Faisant suite à la deuxième moitié des années 1960, période durant laquelle sa musique prend une tournure résolument spéculative, Mantra marque le retour à la complexité d’une approche systématisée de la construction musicale, caractéristique de ses œuvres sérielles des années 1950, tout en déterminant un ensemble de préoccupations qui sous-tendront sa musique pour pratiquement le reste de sa vie. Néanmoins, ce retour à la problématique sérielle ne ressemble en rien à une régression. Mantra permet à Stockhausen d’élargir les possibilités et potentialités du principe sériel, s’éloignant ainsi radicalement de la musique plus austère et abstraite des années 1950, tout en parvenant avec efficacité à y rouvrir les portes à la mélodie, au théâtre, aux références extra-musicales ainsi qu’aux allusions à l’harmonie tonale. Newton Armstrong

HatnowART192Que peut-on écrire sur ces œuvres pour piano de Christopher Fox sans exprimer une évidence, clairement manifeste dès la première écoute ? Dans le même temps, comment (et pourquoi) des mots seraient-ils capables de donner des pistes de lecture quant aux aspects mystérieux et fugaces sous-jacents à cette musique ? Peut-être vaudrait-il mieux expliquer pourquoi j’ai choisi d’interpréter et de commander des œuvres de Christopher ces douze dernières années ; ces raisons, me semble-t-il, figurent parmi les meilleures qu’on puisse trouver pour écouter et défendre n’importe quel type de musique. Avant toute chose, la sienne possède un caractère direct tout à fait captivant : la matière est puissante, claire, bien définie, transparente, elle confère immédiatement à chaque morceau un caractère bien distinct. Philip Thomas

 

RÉÉDITIONS

HatnOLOGY701

Voici le concert d’un soir du Steve Lacy Quartet au Sunset Club de Paris. … Chaque membre du quatuor a la chance de s’y exprimer librement, l’enregistrement permettant d’ailleurs de ressentir avec force l’énergie de cette belle nuit au Sunset. … En pleine période d’homogénéisation, celle des jazzmen techniques mais trop scolaires, on ne peut porter trop d’attention à un individu aussi intransigeant que Steve Lacy. Morning Joy est un nouveau document de premier ordre au sein d’une œuvre aussi considérable qu’essentielle.   Lee Jeske

HatnOLOGY704

L’année 1996 a été pour moi une importante étape de transition durant laquelle j’ai décidé de poursuivre ce que j’appelais le projet Dream Keeper. L’objectif : réaliser des projets que j’avais abandonnés depuis longtemps. L’un d’entre eux, c’était d’enregistrer un disque pour fêter le 20è anniversaire de mon premier album solo, Tenor, qui avait marqué le début d’une période prolifique, jusqu’alors jamais rééditée en CD. Les vinyles de cette époque étaient depuis longtemps épuisés et difficiles à dénicher. J’espère vraiment qu’il s’agit d’un nouveau départ, un retour aux racines de mes prestations solo. Joe McPhee

As Serious As Your Life de Joe McPhee fait partie des « 1001 meilleurs albums de l’histoire de la musique » selon le guide musical Penguin Jazz Guide. Werner X. Uehlinger, septembre 2014

Site web du label : hathut.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s