Haino got the blues, baby

D’accord, pour ce qui est de l’éclectisme en 2014 sur ce blog, c’est mal parti. J’en conviens. Mais ce petit post m’est apparu absolument indispensable après qu’un bon ami mélomane et boulizique m’a montré un article de The Wire, selon lequel Keiji Haino aurait lancé un (autre) projet de reprises de standards de blues, après les frasques de son groupe Aihiyo dans les années 90. Le nom du nouveau bébé ? Hardy Soul. L’objectif ? Pervertir à outrance des chansons de Little Richard ou des compos de Wilson Pickett… et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça à l’air de valoir le détour. Entre hard blues et rock noise, on jurerait entendre du Fushitsusha qui apprendrait à faire joujou du bottleneck. Clair que Robert Crumb aurait certainement son lot de réserves à ce sujet, mais un petit album de derrière les fagots aux accents de cette musique difforme, distordue et disproportionnée serait plus que bienvenu dans la discographie du performer nippon. Vous ne pensez pas ?

Publicités

3 réflexions sur “Haino got the blues, baby

  1. Pingback: Haino got the blues, baby « domimonk

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s