[Cinéma] Herbert Ponting – The Great White Silence

Réalisateur : Herbert Ponting
Titre du film : The Great White Silence
Année : 1924
Durée : 108 min
Genre : Film muet, documentaire

On s’accorde à dire que le cinéma fantastique primitif a souffert des outrages du temps et que les vues féériques créées par Méliès et toute une génération d’artisans et d’artificiers du spectacle cinématographique ont été balayées par l’industrialisation du medium. Certes, mais il existe également une donnée moins évidente aux premiers abords : la naissance des « nouvelles » de l’information et autres documentaires, mettant définitivement fin au lyrisme carton-pâte de ces tableaux en mouvement pour proposer des sensations fortes ancrées dans le réel. Cette transformation s’opère dès les années 1910. Dans cette logique, on pourrait prendre par exemple le document officiel du voyage héroïque du Capitaine Scott à la conquête du Pôle Sud, The Great White Silence, récit légendaire chez nos amis d’outre-manche.

Car même si le film ne sort en salles qu’une douzaine d’années après l’expédition, les actualités rendent comptent dès 1910 de l’avancée de cette expédition aux spectateurs britanniques, et l’on comprend aisément leur fascination à la découverte de ces images magnifiques de territoires inconnus, vierges de toute civilisation. La réalité de cette expédition Terra Nova semble alors dépasser la fiction, comme en témoigne le montage final de 1924. Derrière sa caméra, Herbert Ponting n’hésite pas à prendre des risques et de braver les éléments pour proposer des images incroyables et d’une rare beauté, qu’il « commente » via l’utilisation des cartons ; et surtout, il parvient à transformer ce documentaire en véritable film à suspense qui met nos émotions à l’épreuve.

Dans une première partie, le départ du bateau est mis en scène de manière formelle, avec la présentation des principaux protagonistes, très proche des newsreels d’époque. C’est lors du voyage vers les terres gelées du pôle Sud que s’installe une atmosphère de fascination. La superbe photographie permet de comprendre dans quelles conditions l’équipage s’est rendu vers le continent de glace. Peu à peu, on découvre la dimension poétique des icebergs et des premiers morceaux de banquise en forme de fleurs ; et bientôt le brise-glace du bateau casse la banquise, document exceptionnel capturé par un réalisateur accroché au-dessus du vide sur une planche. Ces images fortes s’arrêtent là où commence l’installation du matériel une fois à terre. En-dehors des purs éléments de reportage, se dégage une certaine chaleur humaine à travers l’équipe.

Par la suite, le temps que l’expédition soit préparée par les officiers britanniques, Ponting nous propose quelques plans des grandes barrières de glace, avant un documentaire animalier alliant le plaisir de la découverte à l’humour. On en découvre plus sur la faune sauvage, avec notamment quelques séquences hilarantes avec les pingouins. Une insouciance et une gaieté renforcées par les talents de storytelling d’un réalisateur qui aura vécu quelques temps avec ces animaux attachants.

La dernière partie de The Great White Silence propose une reconstitution de l’expédition, avec de multiples utilisations de cartes pour mieux situer l’action, ainsi que de plans montés à l’avance afin de montrer les conditions extrêmes de cette exploration d’un désert glacé où le froid est le principal ennemi. Ponting présente ainsi ce qu’on vécut les principaux personnages de ce périple, avant un dénouement déchirant.

Certes, les éléments patriotiques désuets sonnent faux ; n’oublions pas que nous sommes au tout début du vingtième siècle. Mais la restauration récente de BFI permet au film de conserver toute sa puissance évocatrice, comme un document hors du temps, l’exploration des terres polaires n’étant encore réservée qu’à une poignée de scientifiques et autres privilégiés. Un documentaire exceptionnel sur bien des aspects.

Publicités

Une réflexion sur “[Cinéma] Herbert Ponting – The Great White Silence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s