Au cœur du Congo à Paris

Ceux de passage ce soir à la Fnac des Halles de Paris ne pouvaient manquer le showcase d’un ensemble traditionnel congolais, le groupe Ndima. Venus spécialement des forêts équatoriales dans le cadre de la « promotion » de leur album et de leur tournée, ces artistes issus de la culture pygmée, minoritaire en République du Congo, sont plus précisément d’origine Aka, un peuple autochtone situé au nord du pays ; et c’est dans l’espace confiné du Forum que les membres du groupe ont commencé leur spectacle mêlant musique et danse.

Après cinq minutes de chauffe, des instruments en bois de toutes sortes ont fait vibrer les plus curieux des chalands qui commençaient à s’amasser autour de la scène. Suivis autant par les caméras de Brazza TV que par les smartphones amateurs, le concert a su attirer la foule par le timbre de ses percussions taillées à même le tronc, accompagnées par des chants polyphoniques. Menés par le coordinateur de l’association « Regard aux Pygmées », Sorel Eta, qui a vu grandir ces artistes depuis plus de quinze ans, les musiciens ont également fait la démonstration d’instruments à cordes, plus « délicats », notamment le koundé et le mondoumein, respectivement les équivalents d’une harpe et d’une cithare traditionnelle.

En seconde partie, les danseuses ont convié petits et grands à la fête, dans une atmosphère conviviale. Malgré la fatigue, le groupe a répondu au rappel du public avant de terminer par une présentation des artistes, de leurs talents de musiciens et de chasseurs, en laissant chacun imiter un animal. On aurait pu trouver cela de mauvais goût voire outrageusement cliché, mais les sourires se lisaient sur les lèvres de chacun : un final bon enfant.

Court extrait de la performance

A l’issue du mini-concert, les bacs à CD proposant l’album Moaka na Ndima ont été littéralement pris d’assaut. Si vous voulez profiter de cette belle expérience, n’hésitez pas à venir voir le groupe en concert le samedi 12 mai à 22h, dans le cadre de « L’Afrique en Marche » à Vincennes.

Plus d’informations sur cette page.

Une chronique du disque sera donc à suivre plus tard sur le blog. En attendant, ne manquez pas cette opportunité exceptionnelle de voir en concert cette initiative soutenue par l’UNESCO dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Sur le même sujet, je vous invite également à découvrir le site web Un monde pygmée.

Publicités

2 réflexions sur “Au cœur du Congo à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s