Retour au pays des Alpes

Excellente nouvelle pour tous les fans de musique psychédélique et de folk expérimentale, car devrait enfin sortir la réédition tant attendue des premiers disques du groupe Catherine Ribeiro + Alpes, sous la forme d’une collection à prix doux, Quatre albums originaux, dans la lignée des fameux « Original Album Classics ». Un achat d’ores et déjà essentiel, puisqu’il propose les meilleurs albums de la discographie de ce groupe culte des années 70, dont la renommée reste encore à faire en France comme à l’étranger. Déjà prévu pour le 7 mai, indiqué en rupture de stock sur Amazon, d’autres sites marchands prévoient depuis quelques temps de le mettre en vente dès aujourd’hui.

Si vous ne connaissez pas les talents vocaux de Catherine Ribeiro, sachez que ses chants naviguent entre Brigitte Fontaine et Colette Magny, laquelle la considérait comme « fille spirituelle » de la famille « coup de poing » de la chanson française. Une occasion en or de découvrir ou redécouvrir N.2 (1970), Âme Debout (1971), Paix (1972) ainsi que Le rat débile et l’homme des champs (1974) pour la modique somme de 15€ sur Internet. À titre de comparaison, la version CD de Paix valait à elle seule – jusqu’à maintenant – une cinquantaine d’euros. Ce serait dommage de ne pas céder à la tentation.

Publicités

4 réflexions sur “Retour au pays des Alpes

  1. Suite a cet article je me suis commandé ce petit coffret. Je ne connaissais pas les 2 premiers albums… et ce sont pourtant les meilleurs. Parfois les textes m’agacent un peu mais « Poème non épique » sur « N°2 » est vraiment grandiose… difficile de ne pas avoir le frisson. Paradoxalement, le coté « grandiloquant », qui sur d’autre titres gâche un peu le plaisir, passe très bien. Une claque ce titre !

    • J’avoue avoir du mal à avoir un avis définitif sur les albums du groupe. « Âme Debout » est clairement en tête de liste, pour le reste tout dépend des jours. Avec « Paix », parfois Ribeiro en fait trop, parfois je me laisse emporter. Ce qui reste certain c’est la puissance évocatrice de la musique ; je trouve la définition d’un « Pink Floyd français » un peu erronée, il y a davantage un côté incandescent, « brûlot » dans la musique d’Alpes !

  2. Ribeiro est clairement une « écorchée vive », et ça ce n’est pas pour me déplaire, mais je pense que le fait que c’est chanté en français me gène, je ne sais pas expliquer pourquoi, je trouve que parfois les mots ne « collent pas » et je préfèrerais ne pas comprendre le sens. Mais tout ceci n’est qu’un avis personnel et musicalement je suis beaucoup plus enthousiaste. Pour conclure – j’ai de la peine à bien exprimer ce que je veux dire – Ribeiro j’aime bien, mais avec quelques réserves, contrairement à Magny, par exemple pour rester dans un genre proche. Et je le répète, les 2 versions de « Poème non épique » me donnent la chair de poule.

    • Personnellement je comprends ce que tu ressens 🙂 J’en profite pour te remercier de tes partages de la musique de Colette Magny. Visage – Village est un album qui « grandit en moi » comme on dit outre-Atlantique. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s