[Musique] Fushitsusha – « Purple Trap »

Artiste : Fushitsusha
Titre de l’album : « Purple Trap »
Année de sortie : 1995
Label : Blast First
Genre : Noise Rock, Experimental Rock

En matière de psychédélisme, la musique japonaise représente certainement l’une des mannes les plus profondes et les plus riches qui soient. Encore faut-il savoir de quel genre de psychédélisme l’on parle dans ce cas précis. À mon sens, on peut en détacher deux courants majeurs. D’abord, les groupes de rock/folk psychédélique sauce américaine qui, sans être péjoratif, jouent « à l’occidentale » : on consomme de la drogue d’abord, puis on profite de son trip. De l’autre côté, la noise psychedelia japonaise la plus intransigeante, où la musique elle-même vous fait entrer en transe. Une ramification dans laquelle se classent Les Rallizes Dénudés ou Boredoms, en passant par l’inévitable super-groupe de l’icône japonaise Keiji Haino, le fameux projet Fushitsusha.

Comment définir les exploits guitaristiques de Fushitsusha ? On pourrait dire qu’ils ouvrent un trou noir abyssal dans lequel vous vous retrouvez aspiré dès les premiers instants pour un voyage sans retour. Un pèlerinage cosmique à défier les lois de la physique spatiale, dans un colossal vortex d’improvisations bruyantes et distordues. En route vers l’infini,  cette musique prend une trajectoire de comète,  laissant dernière elle une traînée de poussière d’étoiles. Dans un souffle continu, des riffs ravageurs et des attaques soniques implosent dans un rush de pure adrénaline. Matière et antimatière entrent en collision pour mieux s’anéantir dans un néant propre à la musique bruitiste. En mettant volontairement de côté les deux légendaires double-albums live sortis chez PSF Records, The Wound That Was Given Birth to Must Be Bigger Than The Wound That Gave Birth (plus connu sous le nom de ‘Purple Trap’) se révèle être un autre essentiel de la discographie du groupe.

‘Purple Trap’ entre dangereusement dans la catégorie du délire psychédélique brut de décoffrage, un concert parmi les plus décadents à ce jour. Ce soir-là au Disobey Club de Londres, les quelques curieux entassés vers la scène ont dû subir une déflagration inoubliable, subissant les enceintes de plein fouet. D’après les rares témoins de cette holocauste sonore, la foule en est restée figée, bouche bée d’incrédulité. Cette performance démentielle a été enregistrée pour Blast First Records, pour le plus grand plaisir des geeks européens qui n’auraient pas eu les tympans suffisamment percés devant ce violent mur de son. Une puissante déflagration que vous êtes maintenant en mesure de déclencher via la chaîne stéréo. Attention, rien n’indique que vos enceintes survivront à ce chaos libérateur, pour peu que vous poussiez un peu le volume. Ma foi, c’est un risque à prendre.

Cet évènement est aussi l’un des albums les plus difficiles à se procurer – limité à 600 exemplaires si ma mémoire est bonne. Cette musique rare mérite d’être entendue, vous trouverez donc un lien pour télécharger ce mastodonte violet dans les commentaires.

Download link in comments.

Publicités

5 réflexions sur “[Musique] Fushitsusha – « Purple Trap »

  1. Je ne parviens malheureusement pas à télécharger la deuxième partie de l’album (certes, il ne faut pas trop en demander, mais je suis un maniaque des albums entiers) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s